Imprimer

MISES EN CHANTIER DE SEPTEMBRE 2011 DANS LA

RÉGION MÉTROPOLITAINE DE MONTRÉAL

 

MONTRÉAL, le 11 octobre 2011 – Selon le dernier relevé des mises en chantier, effectué en

septembre 2011 par la Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL),2 707 logements ont été mis en chantier dans la région métropolitaine de recensement (RMR) de Montréal durant ce mois, comparativement à 1 763 en septembre 2010.

Cette progression de 54 % de l’activité est avant tout attribuable au segment de la copropriété.

En effet, le nombre de copropriétés qui ont été mises en chantier le mois dernier a presque

doublé : « Au mois de septembre, la construction de copropriétés a établi un nouveau record.

Toutefois, ce niveau exceptionnel d’activité découle en bonne partie du commencement de

plusieurs ensembles de grande taille », explique Bertrand Recher, analyste principal de marché

à la SCHL. Du côté de la propriété absolue, la construction de maisons individuelles a accusé

une fois de plus un recul, qui s’est chiffré ce mois-ci à 13 %, alors que celle de maisons

jumelées et en rangée a connu une hausse de 1 %. Les mises en chantier de logements

locatifs ont quant à elles augmenté de 47 %.

D’un point de vue géographique, la hausse de l’activité enregistrée en septembre s’est

principalement manifestée sur l’île de Montréal, où les mises en chantier d’habitations ont triplé.

En effet, plusieurs ensembles de plus de 100 unités ont été commencés dans ce secteur le

mois dernier. Dans la couronne nord, la baisse de la construction (–31 %) a touché tous les

types d’habitations, à l’exception des maisons jumelées et en rangée, segment où les mises en

chantier ont augmenté de 25 %. Dans la couronne sud, le ralentissement de l’activité (-4 %) a

été tempéré par une hausse des mises en chantier de logements locatifs, lesquelles ont

augmenté de 57 unités. À Vaudreuil-Soulanges, où la construction de maisons individuelles

occupe habituellement la part la plus importante de l’activité résidentielle, la hausse des mises

en chantier (+67 %) a été essentiellement attribuable aux autres segments du marché.

Depuis janvier 2011, 16 164 mises en chantier ont été dénombrées dans la RMR de Montréal,

contre 16 371 à la même période en 2010, soit 1 % de moins. La légère baisse observée sur le

marché du neuf durant cette période a été modérée par l’augmentation de l’activité dans le

segment de la copropriété. En effet, ce dernier affiche une hausse de 14 % par rapport à l’an

dernier. « Au rythme où les mises en chantier de copropriétés évoluent depuis le début de

l’année, elles vont dépasser le record enregistré en 2010. Après avoir été soutenu deux années

de suite, le rythme de la construction de copropriétés reviendra progressivement vers sa

moyenne des dix dernières années, à mesure que l’offre d’unités nouvellement construites et

disponibles augmentera », explique M. Recher. Dans les autres segments du marché, on a

enregistré un recul de l’activité. Du côté de la propriété absolue, les mises en chantier de

maisons individuelles et celles de maisons jumelées et en rangée ont accusé des baisses

respectives de 22 % et de 9 %. Le segment locatif a pour sa part enregistré un repli de 4 % par

rapport à 2010.

Mettant à contribution plus de 65 ans d'expérience à titre d'organisme national responsable de

l'habitation au Canada, la SCHL aide les Canadiens à accéder à un éventail de logements

durables, abordables et de qualité, favorisant ainsi la création de collectivités et de villes

dynamiques et saines partout au pays. Pour en savoir davantage, veuillez consulter le site

www.schl.ca