Imprimer

Mars 2011 : un excellent mois malgré une baisse des ventes

Selon les données du système MLS®, 5 188 transactions ont été conclues dans la région métropolitaine de Montréal en mars 2011, une baisse de 13 % par rapport à mars 2010. Malgré ce recul, le mois de mars 2011 figure parmi les meilleurs mois de mars au chapitre des ventes depuis le début des années 2000. Pour en savoir plus sur les statistiques MLS® de mars 2011, consultez le communiqué de presse ou visionnez la vidéo de CIGM TV.

Sources CIGM.

Note importante La Chambre immobilière du Grand Montréal publie ses statistiques de ventes MLS® selon le territoire de la région métropolitaine de Montréal, tel que défini par Statistique Canada lors du dernier recensement. On peut consulter la liste des municipalités qu'elle regroupe sur le site www.statcan.ca. Aussi, la Chambre immobilière du Grand Montréal utilise le prix médian pour mesurer l’évolution du prix des propriétés. Le prix médian est celui qui est au milieu, c'est-à-dire que la moitié des transactions ont eu lieu à un prix inférieur et l'autre moitié à un prix supérieur.

Statistiques résidentielles MLS® de la région métropolitaine de Montréal

Mars 2011 : un excellent mois malgré une baisse des ventes


Île-des-Soeurs, le 7 avril 2011 – Selon les données du système MLS®, la Chambre immobilière du Grand Montréal (CIGM) indique que 5 188 transactions ont été conclues dans la région métropolitaine de Montréal en mars 2011, une baisse de 13 % par rapport à mars 2010. Malgré ce recul, le mois de mars 2011 figure parmi les meilleurs mois de mars au chapitre des ventes depuis le début des années 2000.
« Il faut se rappeler que mars 2010 avait été exceptionnellement actif, établissant un nouveau record de ventes dans la région de Montréal. Avec 5 188 transactions, mars 2011 affiche un des meilleurs résultats des années 2000, étant dépassé seulement par mars 2010 (5 967 ventes), mars 2007 (5 354 ventes) et mars 2002 (5 307 transactions) », indique Patrick Juanéda, président du conseil d’administration de la CIGM. « La copropriété se démarque davantage avec 1 641 ventes dans la région de Montréal en mars 2011, soit seulement 2 % de moins qu’en mars 2010 et la deuxième meilleure performance pour un mois de mars. »
En ce qui a trait aux autres catégories de propriété, la maison unifamiliale a affiché un recul d’activité de 17 % en mars 2011 et les plex, de 21 %.
Sur le plan géographique, mars 2011 demeure un des meilleurs mois de mars pour la majorité des secteurs de la région montréalaise, malgré les reculs d’activité enregistrés. Vaudreuil-Soulanges se démarque avec une baisse des ventes de seulement 3 % par rapport à mars 2010. Le nombre de transactions conclues sur l’île de Montréal a diminué de 9 %, alors que Laval et la Rive-Nord ont affiché des reculs respectifs de 12 % et 14 %. Seule exception à la règle, la Rive-Sud a connu un mois de mars plus difficile avec 1 128 ventes, une baisse de 21 % par rapport à la même période l’an dernier et un des moins bons résultats des années 2000, dépassant seulement mars 2009 et mars 2003. Ce ralentissement s’explique principalement par les reculs d’activité marqués observés dans le Centre de la Rive-Sud (Brossard, Saint-Lambert, Candiac, La Prairie), le Sud-ouest de la Rive-Sud (Delson, Saint-Constant, Sainte-Catherine, Saint-Mathieu, Saint-Philippe) et à Châteauguay (Beauharnois, Châteauguay, Léry, Mercier, Saint-Isidore).
Au chapitre des prix, le prix des propriétés a continué d’augmenter dans la région de Montréal en mars 2011, mais de façon plus modérée. Avec un prix médian à 260 000 $, la maison unifamiliale a affiché une hausse de 6 % par rapport à mars 2010. Le prix médian des copropriétés a augmenté de 3 % à 210 000 $, alors que le prix médian des plex a enregistré une croissance de 8 % pour s’établir à 405 500 $.
« Comme nous l’avions anticipé, la hausse des prix est plus modérée en 2011, en raison d’un ralentissement des ventes et des conditions de marché qui se rapprochent de l’équilibre », conclut M. Juanéda.
Au 31 mars 2011, le nombre d’inscriptions en vigueur sur le système MLS® était en hausse de 13 % par rapport à la même date en 2010.
À propos de la Chambre immobilière du Grand Montréal
La Chambre immobilière du Grand Montréal est une association à but non lucratif qui compte près de 11 000 membres; courtiers immobiliers. Deuxième plus grande chambre au Canada, sa mission est de promouvoir et protéger activement les intérêts professionnels et d’affaires de ses membres afin qu’ils accomplissent avec succès leurs objectifs d’affaires et qu’ils conservent leur prédominance dans l’industrie immobilière.


Statistiques résidentielles MLS® Région métropolitaine de Montréal Mars 2011 versus mars 2010 Variation

Inscriptions en vigueur 26 049 +13 %
Nouvelles inscriptions 8 206 -2 %
Ventes totales    5 188  -13 %
Maisons unifamiliales 3 046  -17 %
Copropriétés  1 641 -2 %
Plex (2 à 5 logements)  495  -21 %
Volume des ventes 1 534 992 755 $ -8 %

Prix médian

Maisons unifamiliale 260 000 $ +6 %
Copropriétés 210 000 $  +3 %
Plex (2 à 5 logements) 405 500 $ +8 %

Source : Chambre immobilière du Grand Montréal par Centris®